Cyril Marcilhacy

Promotion 2009 - 2010

Portfolio
• Vieillir en France, rencontre avec les octogénaires
Entretien
• Des pratiques qui peuvent parfois mener à une perte de sens du sujet
Multimédias
• Vieillir en France

Portfolio

Vieillir en France, rencontre avec les octogénaires

Ces images sont issues d’un webdocumentaire, réalisé pour lemonde.fr.

Au travers de vingt rencontres avec des octogénaires, nous avons voulu poser la question de la place des seniors dans notre société, leur vision de notre monde, leurs difficultés, leurs joies.

Vingt profils très divers : certains très seuls, d’autres très entourés, certains sur-actifs, d’autres pantouflards, des amoureux de leur chien, des amoureux de leur femme, des malades, des bien-portants, des citadins, des campagnards, des danseurs, des slameurs, …

Vingt profils et au moins autant de questions : C’est quoi être vieux aujourd’hui ? Comment vit-on l’approche de la mort ? Comment avance-t-on dans la vie quand les jambes ne suivent plus ? Et quand c’est la tête qui fait défaut à son tour ? C’est quoi une maison de retraite ? Qu’est-ce que ça fait de faire pipi dans une couche ? Qu’est-ce que ça fait d’être seul ? Est-ce qu’il est encore temps de courir après l’amour ?

Tout au long de nos rencontres, nos vingt personnages nous ont accueillis avec une chaleur jamais démentie. Ils nous ont ouvert leur porte, leur frigidaire, leur vie, nous ont raconté leur quotidien, leurs peines, leurs joies, leurs doutes.

Aubrac. Jean a été maire de son village pendant plus de vingt ans. Aujourd'hui à la retraite, il continue de participer aux activités de l'exploitation familiale, et aux fêtes de son village. Aubrac. Jean a été maire de son village pendant plus de vingt ans. Aujourd'hui à la retraite, il continue de participer aux activités de l'exploitation familiale, et aux fêtes de son village. Aubrac. Jean a été maire de son village pendant plus de vingt ans. Aujourd'hui à la retraite, il continue de participer aux activités de l'exploitation familiale, et aux fêtes de son village. Aubrac. Jean a été maire de son village pendant plus de vingt ans. Aujourd'hui à la retraite, il continue de participer aux activités de l'exploitation familiale, et aux fêtes de son village. Aubrac. Jean a été maire de son village pendant plus de vingt ans. Aujourd'hui à la retraite, il continue de participer aux activités de l'exploitation familiale, et aux fêtes de son village. Aubrac. Jean a été maire de son village pendant plus de vingt ans. Aujourd'hui à la retraite, il continue de participer aux activités de l'exploitation familiale, et aux fêtes de son village. Beauvais. Une longue carrière à la SNCF, une retraite heureuse, une femme, "de bons voisins"... et puis... L'accident vasculaire-cérébral. Depuis deux ans, Jean vit à l'hopital, le moral "au ras des paquerettes". Beauvais. Une longue carrière à la SNCF, une retraite heureuse, une femme, "de bons voisins"... et puis... L'accident vasculaire-cérébral. Depuis deux ans, Jean vit à l'hopital, le moral "au ras des paquerettes". Beauvais. Une longue carrière à la SNCF, une retraite heureuse, une femme, "de bons voisins"... et puis... L'accident vasculaire-cérébral. Depuis deux ans, Jean vit à l'hopital, le moral "au ras des paquerettes". Beauvais. Une longue carrière à la SNCF, une retraite heureuse, une femme, "de bons voisins"... et puis... L'accident vasculaire-cérébral. Depuis deux ans, Jean vit à l'hopital, le moral "au ras des paquerettes". Beauvais. Une longue carrière à la SNCF, une retraite heureuse, une femme, "de bons voisins"... et puis... L'accident vasculaire-cérébral. Depuis deux ans, Jean vit à l'hopital, le moral "au ras des paquerettes". Beauvais. Une longue carrière à la SNCF, une retraite heureuse, une femme, "de bons voisins"... et puis... L'accident vasculaire-cérébral. Depuis deux ans, Jean vit à l'hopital, le moral "au ras des paquerettes". Beauvais. Une longue carrière à la SNCF, une retraite heureuse, une femme, "de bons voisins"... et puis... L'accident vasculaire-cérébral. Depuis deux ans, Jean vit à l'hopital, le moral "au ras des paquerettes". Paris. Julien a toujours été un "bon vivant, un petit rigolo". Il y a trois ans, il est devenu aveugle, et aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer pointe son nez. Heureusement, Colette est la. Paris. Julien a toujours été un "bon vivant, un petit rigolo". Il y a trois ans, il est devenu aveugle, et aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer pointe son nez. Heureusement, Colette est la. Paris. Julien a toujours été un "bon vivant, un petit rigolo". Il y a trois ans, il est devenu aveugle, et aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer pointe son nez. Heureusement, Colette est la. Paris. Julien a toujours été un "bon vivant, un petit rigolo". Il y a trois ans, il est devenu aveugle, et aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer pointe son nez. Heureusement, Colette est la. Paris. Julien a toujours été un "bon vivant, un petit rigolo". Il y a trois ans, il est devenu aveugle, et aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer pointe son nez. Heureusement, Colette est la. La Roche sur Yon. Maryse a été mariée quatre fois, a déménagé vingt deux fois, et s'est retrouvée veuve à "à vingt, quarante, soixante et quatre-vingt ans". Contre l'ennui, il lui reste le club question pour un champion. La Roche sur Yon. Maryse a été mariée quatre fois, a déménagé vingt deux fois, et s'est retrouvée veuve à "à vingt, quarante, soixante et quatre-vingt ans". Contre l'ennui, il lui reste le club question pour un champion. La Roche sur Yon. Maryse a été mariée quatre fois, a déménagé vingt deux fois, et s'est retrouvée veuve à "à vingt, quarante, soixante et quatre-vingt ans". Contre l'ennui, il lui reste le club question pour un champion. La Roche sur Yon. Maryse a été mariée quatre fois, a déménagé vingt deux fois, et s'est retrouvée veuve à "à vingt, quarante, soixante et quatre-vingt ans". Contre l'ennui, il lui reste le club question pour un champion. La Roche sur Yon. Maryse a été mariée quatre fois, a déménagé vingt deux fois, et s'est retrouvée veuve à "à vingt, quarante, soixante et quatre-vingt ans". Contre l'ennui, il lui reste le club question pour un champion. La Roche sur Yon. Maryse a été mariée quatre fois, a déménagé vingt deux fois, et s'est retrouvée veuve à "à vingt, quarante, soixante et quatre-vingt ans". Contre l'ennui, il lui reste le club question pour un champion. La Roche sur Yon. Maryse a été mariée quatre fois, a déménagé vingt deux fois, et s'est retrouvée veuve à "à vingt, quarante, soixante et quatre-vingt ans". Contre l'ennui, il lui reste le club question pour un champion. Region Parisienne. Le corps perclus d'arthrose, Aimée souffre et ne peut plus se prendre en charge. Nicole, auxiliaire de vie, passe la moitié de la journée avec elle. "Elle est comme ma fille". Region Parisienne. Le corps perclus d'arthrose, Aimée souffre et ne peut plus se prendre en charge. Nicole, auxiliaire de vie, passe la moitié de la journée avec elle. "Elle est comme ma fille". Region Parisienne. Le corps perclus d'arthrose, Aimée souffre et ne peut plus se prendre en charge. Nicole, auxiliaire de vie, passe la moitié de la journée avec elle. "Elle est comme ma fille". Region Parisienne. Le corps perclus d'arthrose, Aimée souffre et ne peut plus se prendre en charge. Nicole, auxiliaire de vie, passe la moitié de la journée avec elle. "Elle est comme ma fille". Region Parisienne. Le corps perclus d'arthrose, Aimée souffre et ne peut plus se prendre en charge. Nicole, auxiliaire de vie, passe la moitié de la journée avec elle. "Elle est comme ma fille". Region Parisienne. Le corps perclus d'arthrose, Aimée souffre et ne peut plus se prendre en charge. Nicole, auxiliaire de vie, passe la moitié de la journée avec elle. "Elle est comme ma fille". Neuilly-sur-Seine. Andrée est comédienne depuis qu'elle est à la retraite. Pour répondre aux exigences de son métier, elle se doit de garder la forme. Neuilly-sur-Seine. Andrée est comédienne depuis qu'elle est à la retraite. Pour répondre aux exigences de son métier, elle se doit de garder la forme. Neuilly-sur-Seine. Andrée est comédienne depuis qu'elle est à la retraite. Pour répondre aux exigences de son métier, elle se doit de garder la forme. Neuilly-sur-Seine. Andrée est comédienne depuis qu'elle est à la retraite. Pour répondre aux exigences de son métier, elle se doit de garder la forme. Neuilly-sur-Seine. Andrée est comédienne depuis qu'elle est à la retraite. Pour répondre aux exigences de son métier, elle se doit de garder la forme. Neuilly-sur-Seine. Andrée est comédienne depuis qu'elle est à la retraite. Pour répondre aux exigences de son métier, elle se doit de garder la forme. Paris. An Trash habite chez sa fille. Elle n'a rien perdu de sa coquetterie mais ne se nourrit presque plus. Paris. An Trash habite chez sa fille. Elle n'a rien perdu de sa coquetterie mais ne se nourrit presque plus. Paris. An Trash habite chez sa fille. Elle n'a rien perdu de sa coquetterie mais ne se nourrit presque plus. Paris. An Trash habite chez sa fille. Elle n'a rien perdu de sa coquetterie mais ne se nourrit presque plus. Paris. An Trash habite chez sa fille. Elle n'a rien perdu de sa coquetterie mais ne se nourrit presque plus. Paris. An Trash habite chez sa fille. Elle n'a rien perdu de sa coquetterie mais ne se nourrit presque plus. Région parisienne. Chez Madeleine, il n'y a pas de salle de bain, les toilettes sont dans le jardin. La retraite qu'elle perçoit peine à payer ses dépenses quotidiennes. Région parisienne. Chez Madeleine, il n'y a pas de salle de bain, les toilettes sont dans le jardin. La retraite qu'elle perçoit peine à payer ses dépenses quotidiennes. Région parisienne. Chez Madeleine, il n'y a pas de salle de bain, les toilettes sont dans le jardin. La retraite qu'elle perçoit peine à payer ses dépenses quotidiennes. Région parisienne. Chez Madeleine, il n'y a pas de salle de bain, les toilettes sont dans le jardin. La retraite qu'elle perçoit peine à payer ses dépenses quotidiennes. Région parisienne. Chez Madeleine, il n'y a pas de salle de bain, les toilettes sont dans le jardin. La retraite qu'elle perçoit peine à payer ses dépenses quotidiennes. Hauts de Seine. Après une chute en pleine rue, Marcelle s'est retrouvée en maison de retraite. Elle aurait bien aimé rentrer chez elle, mais entre temps, sa fille avait vidé son appartement. Hauts de Seine. Après une chute en pleine rue, Marcelle s'est retrouvée en maison de retraite. Elle aurait bien aimé rentrer chez elle, mais entre temps, sa fille avait vidé son appartement. Hauts de Seine. Après une chute en pleine rue, Marcelle s'est retrouvée en maison de retraite. Elle aurait bien aimé rentrer chez elle, mais entre temps, sa fille avait vidé son appartement. Hauts de Seine. Après une chute en pleine rue, Marcelle s'est retrouvée en maison de retraite. Elle aurait bien aimé rentrer chez elle, mais entre temps, sa fille avait vidé son appartement. Hauts de Seine. Après une chute en pleine rue, Marcelle s'est retrouvée en maison de retraite. Elle aurait bien aimé rentrer chez elle, mais entre temps, sa fille avait vidé son appartement. Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue.Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue. Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue.Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue. Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue.Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue. Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue.Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue. Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue.Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue. Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue.Aude. Aventurière dans l'âme, Jeanne partage une grande et belle maison dans l'Aude avec ses cinq colocataires, âgés de 50 à 80 ans. Mais la vie en communauté se révèle ardue. Paris. Bouzid a quitté son village de Kabylie à l'age de 23 ans, pour fuir la misère. Après 30 ans chez Citroen, il vit dans un HLM du 13eme arrondissement de Paris, avec sa femme. Tous deux malades, ils ne sortent presque plus de chez eux. Paris. Bouzid a quitté son village de Kabylie à l'age de 23 ans, pour fuir la misère. Après 30 ans chez Citroen, il vit dans un HLM du 13eme arrondissement de Paris, avec sa femme. Tous deux malades, ils ne sortent presque plus de chez eux. Paris. Bouzid a quitté son village de Kabylie à l'age de 23 ans, pour fuir la misère. Après 30 ans chez Citroen, il vit dans un HLM du 13eme arrondissement de Paris, avec sa femme. Tous deux malades, ils ne sortent presque plus de chez eux. Paris. Bouzid a quitté son village de Kabylie à l'age de 23 ans, pour fuir la misère. Après 30 ans chez Citroen, il vit dans un HLM du 13eme arrondissement de Paris, avec sa femme. Tous deux malades, ils ne sortent presque plus de chez eux. Paris. Bouzid a quitté son village de Kabylie à l'age de 23 ans, pour fuir la misère. Après 30 ans chez Citroen, il vit dans un HLM du 13eme arrondissement de Paris, avec sa femme. Tous deux malades, ils ne sortent presque plus de chez eux. Paris 15. Grande amie des animaux, Nicole partage sa vie avec Kaïla, sa chienne qui "la stimule" dans son quotidien. Paris 15. Grande amie des animaux, Nicole partage sa vie avec Kaïla, sa chienne qui "la stimule" dans son quotidien. Paris 15. Grande amie des animaux, Nicole partage sa vie avec Kaïla, sa chienne qui "la stimule" dans son quotidien. Paris 15. Grande amie des animaux, Nicole partage sa vie avec Kaïla, sa chienne qui "la stimule" dans son quotidien. Paris 15. Grande amie des animaux, Nicole partage sa vie avec Kaïla, sa chienne qui "la stimule" dans son quotidien. Paris 15. Grande amie des animaux, Nicole partage sa vie avec Kaïla, sa chienne qui "la stimule" dans son quotidien.



Tous les portfolios
logo_emi