Pierre Morel

Promotion 2007-2008

Portfolio
• Les jongleurs
Entretien
• Comme une pratique de la photographie qui se confronte au réel
Prix
• Tremplin - Le "contre" forum social

Portfolio

Les jongleurs

A Grenoble, 2 fois par semaine, quelques dizaines de jongleuses et jongleurs, principalement des étudiants, se retrouvent au gymnase du Vieux Temple au centre de la ville. Sous l’égide de l’association
« Argument Massue » , balles, diabolos, massues, bolas et bâtons du diable virevoltent toute la soirée.

Un lieu qui est ouvert à tous, librement.

Lieu de jonglage, c’est aussi un espace social de rencontre et de partage. En janvier et en mai, des scènes ouvertes qui sont organisées : chaque jongleur peut venir présenter son ou ses numéros, seul ou à plusieurs devant un public qui rassemble initiés et néophytes.

Par ailleurs, la communauté des jongleurs se réunit lors de conventions de jonglerie qui ont lieu un peu partout en France. Fin septembre, la convention des « Chats Tatillons » à Chatillons en Diois (Drôme) attire les manipulateurs d’objets dont de nombreux grenoblois d’Argument Massue. Pendant plusieurs
jours et nuits ils vont jongler, faire la fête, des spectacles, des ateliers et des échanges de savoir sur la jonglerie. Ces rassemblements réguliers peuvent rester marginaux avec 100 à 200 jongleurs où réunir plusieurs milliers de participants pour certaines éditions.

Loisir en plein essor, la jonglerie moderne est à la croisée entre la danse, le cirque, le sport et l’art de rue. Par ces quelques images c’est une tentative de saisir au vol cette communauté qui s’attache à défier les
lois de la gravité.

Sujet réalisé en 2006 en Rhône-Alpes.

Balles, diabolos, massues, bollas, batons du diables, monocycle, mais aussi boite à cigare, cerceaux et casses tête sont les accessoires qu'utilisent les jongleurs. Chaque mercredi et jeudi soir, c'est entre 40 et 50 jongleurs qui se retrouvent dans le gymnase. De taille plutôt modeste, la convention de Châtillon en Diois réunit près de 300 personnes. Une convention européenne existe par ailleurs, et rassemble chaque année plusieurs milliers de jongleurs du monde entier. Des Workshops (ateliers) sont organisés informellement. Un jongleur se propose d'apprendre des figures à d'autres jongleurs avec un objet et/ou un thème précis. Tout le monde y est le bienvenu. Le contact est une discipline à part de la jonglerie qui consiste à faire interagir les objets et le corps. A la possibilité de jongler seul, s'ajoute celle de le faire à plusieurs, lors de séance de « passing ». Au premier soir de la convention une parade de jonglage enflammée est organisée pour les habitants dans les ruelles de Châtillon en Diois. Mael et Bastien, à l'entrainement. Spectacle de clôture de la convention de jonglage, une compagnie professionnelle est invitée. Jongleuses et jongleurs en attente du début de la scène ouverte d'Argument Massue. Une jongleuse en train de pratiquer des bollas, un des arts de la jongle les plus populaires. Le gymnase du Vieux Temple se trouve à quelques mètres du musée de Grenoble, en plein centre de la ville. Au retour du printemps, les jongleurs n'hésitent pas sortir dans la rue. L'association Argument Massue se compose essentiellement d'étudiants et de lycéens, mais on trouve aussi des ingénieurs, des professeurs, des sans-emploi.... A la fin de chaque convention et c'est une tradition, les jongleurs procèdent à un grand « lâcher final » (appelé Toss Up). 1 personne sur 10 en France serait capable de jongler avec 3 balles.



Tous les portfolios
logo_emi