Jérôme Sessini 

Promotion 1996 - 1997

Portfolio

Homesick
 

Parcours

Jérôme Sessini se passionne pour la photographie en découvrant, grâce à un ami photographe, des livres de photographie documentaire américaine. Il photographie les gens, les paysages et le quotidien de sa ville natale de l’Est de la France avec les images de Diane Arbus, Lee Friedlander, Mark Cohen et Eugene Richards en tête.

En 1998, alors que rien ne le prédestinait à devenir journaliste, Sessini débarque à Paris. L’agence Gamma lui donne sa chance en l’envoyant couvrir le conflit au Kosovo.
Sessini a depuis couvert les principaux évènements internationaux : la Palestine, l’Irak (de 2003 à 2008), la chute d’Aristide en Haïti, la prise de Mogadiscio par les Tribunaux islamiques, la guerre au Liban (2006).

Son travail connaît immédiatement une forte notoriété internationale. Sessini est publié par les plus grands journaux et magazines, Newsweek, Stern, Paris-Match, ainsi que Le Monde et le Wall Street Journal.

Son travail photographique a également donné lieu à plusieurs expositions individuelles au festival Visa pour l’image de Perpignan, aux Rencontres d’Arles, au Ministère de la Culture et à la Bibliothèque nationale François-Mitterrand.

En 2008, Sessini commence le projet mexicain « So far from God, too close from the US », une immersion au cœur de la guerre des cartels de la drogue au Mexique. Ce travail (en cours) a déjà été primé par deux prix prestigieux, le F-Award et un Getty Grant.

De cette confrontation directe à la violence, Sessini en tire un constat qui devient le cœur de son travail : « Les petites gens sont toujours les perdants, que se soit en Irak, au Mexique ou en France ».

Évoluant dans un équilibre incertain, entre le réalisme cynique et la révolte, Sessini est très attentif à la « justesse » dans son travail photographique. Il rejette l’angélisme et l’idéalisme, qui ne prennent en compte que certains aspects de la réalité.

www.jeromesessini.com

www.reportage-bygettyimages.com



Tous les photographes
logo_emi