Valerio Vincenzo

Promotion 2004 - 2005

Portfolio
• Borderline

Entretien

Observer la réalité et en faire une "actualité"

Quelle définition du photojournalisme pourriez-vous donner ? Vous considérez-vous comme photojournaliste ?

A mon avis, être photojournaliste aujourd’hui, cela veut dire être témoin de son temps. Il est vrai que l’on pourrait donner la même définition du métier de photographe et de celui d’artiste. La frontière entre ces activités est changeante, et c’est à nous de jongler entre ces différentes "casquettes". Je considère certains de mes travaux comme du "photojournalisme avec du recul", bien loin de l’actualité "chaude".

Pensez-vous que le photojournalisme se pratique obligatoirement sur le terrain de l’actualité ?

Si par actualité on parle de guerres, d’émeutes, de manifestations et de salons de l’agriculture, je crois alors que peu de photojournalistes indépendants suivent ce type d’actualité. Mais en réalité c’est à chaque photojournaliste d’observer la réalité qui l’entoure et d’en faire une "actualité".

Quelle est votre référence en photojournalisme aujourd’hui ?

Aujourd’hui, j’admire les photographes qui arrivent à déplacer des montagnes pour construire des projets photographiques ambitieux, comme par exemple Edward Burtynsky, à la frontière entre photojournalisme et art.

Il est commun de dire que le photojournalisme s’apprend sur le terrain mais vous avez suivi une formation à l’EMI, pourquoi ?

Je dirais que le photojournalisme s’apprend sur le terrain, c’est vrai, mais l’EMI nous apprend à gagner notre vie avec le photojournalisme !

Pensez-vous que l’usage de la vidéo et du multimédia fera partie de votre pratique professionnelle dans l’avenir et pourquoi ?

Oui, la vidéo fait déjà partie de ma pratique professionnelle, et je crois que dans l’avenir cela le fera de plus en plus. Du jour au lendemain, avec le Canon 5d MKII, j’avais dans mes mains un appareil photo qui réalise des vidéos de très bonne qualité. Certaines rédactions sont demandeuses. Demain on pourra extraire des photos en haute définition des vidéos que l’on réalise. Des mutations du métier sont à prévoir, mais je crois que en même temps, il y aura toujours la place pour des sujets en argentique !



Toutes les entretiens
logo_emi