Laurent Vautrin

Promotion 2002 - 2003

Portfolio
• Trafic-Calcutta

Entretien

La forme aussi importante que le fond

Quelle définition du photojournalisme pourriez-vous donner ? Vous considérez-vous comme photojournaliste ?

Le photojournalisme n’a pas changé, sa définition non plus. Ce sont les supports de diffusion qui ont changé. Je m’en suis éloigné car il y a plus de créativité possible dans des travaux personnels ou même corporate.

Quel a été le déclic dans votre carrière photo journalistique ?

Mon déclic s’est fait le jour ou, en faisant la tournée des magazines avec mon book 24x36 mm, la réponse des magazines a été toujours la même :"vous faites du reportage 24x36, comme tout le monde, avec une vision proche des autres, pourquoi vous faire travailler ?" A partir de ce jour j’ ai compris que l’image photojournalistique ne pouvait se contenter d’un sens, que la forme était aussi importante que le fond.

Pensez-vous que le photojournalisme se pratique obligatoirement sur le terrain de l’actualité ?

Le photojournalisme qui m’intéresse se pratique surtout en dehors de l’actualité. Les médias se focalisent sur l’immédiateté, nous sommes abreuvés de "live" permanents, le photojournalisme apporte beaucoup de choses en dehors de l’actualité.

Il est commun de dire que le photojournalisme s’apprend sur le terrain mais vous avez suivi une formation à l’EMI, pourquoi ?

L’expérience vient sur le terrain mais apprendre avec ceux qui ont l’expérience fait gagner beaucoup de temps.

Qu’est ce que la vidéo va changer pour les photojournalistes dans le futur ?

Je pense qu’il sera impossible de ne travailler qu’en photo. Les budgets s’effondrent comme les supports. Faire de la vidéo va permettre aux photojournalistes de multiplier les supports pour raconter une "histoire".

L’usage de la vidéo est-il selon vous devenu incontournable dans votre pratique professionnelle ?

oui, il est indispensable de multiplier les compétences. Avant internet, on travaillait pour la presse, le print, en corporate, ou pour la télé en vidéo. La principale source de diffusion dans l’avenir sera, je pense internet, qui, lui, ne sectorise pas les médias. La photo peut cohabiter avec la vidéo sur internet.



Toutes les entretiens
logo_emi